Un entrainement et une enquête, la suite

Nur-Menel

Forum RPG heroic-fantasy
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Un entrainement et une enquête, la suite

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Romain Erh’La

avatar

Messages : 97
Date d'inscription : 20/07/2015

MessageSujet: Un entrainement et une enquête, la suite   Lun 10 Aoû - 22:23

Voilà plusieurs minutes que nous combattions. L’air était lourd et il avait rapidement fait chaud. En même temps nous nous activions depuis tout à l’heure. Je lui avais donné quelques rudiments de cours et nous étions passés à la pratique. Nous échangions donc des coups depuis quelques minutes et quelques personnes s’étaient rassemblées autour de nous pour nous regarder faire. Nous avions droit à quelques commentaires et l’araignée en face de moi recevait de temps à autre des encouragements. Il était clair qu’elle n’était pas mauvaise, il lui restait encore quelques bases de son entrainement à l’Académie et elle avait de bons réflexes. Une élève agréable.

Pourtant je savais que j’étais meilleure qu’elle, un coup plus rapide et ma dague pourrait entamer sa chair sans soucis, cela pourrait peut-être même avoir un effet bénéfique sur la bulle de chaleur qui me recouvrait petit à petit. Elle était tombée sur mes épaules et était en train de dégouliner sur mas bras tandis que j’envisageais de plus en plus sérieusement à faire un trou dans mon adversaire.

Nous continuâmes cependant à combattre, je sentais cette envie folle me prendre aux tripes et devenir de plus en plus irrésistible, j’en accélérais mes attaques. Notre échange se finit lorsque je réussis à la désarmer. J’hésitais un instant à lui bondir dessus pour l’achever comme je serais sensée le faire dans un combat à mort mais me retins au dernier moment. Ce n’était pas ce que l’on nous avait appris en cours. Tout autour de nous, les gens murmuraient, semblaient inquiets. Avais-je eu l’air si agressif ? Je ne savais pas vraiment mais continuer à la combattre n’était pas une bonne idée. Je cherchais rapidement une solution pour ne pas perdre mon statut improvisé de professeur qui me plaisait beaucoup. Je me décidais donc à tenter quelque chose.

Je balayais du regard l’assemblée puis choisis la personne qui correspondait le plus à ce qui me semblait la plus qualifiée pour lutter contre cette Dreid dans le besoin. Un jeune homme à l’air timide se fondait parmi la foule. Je traversais le champ d’entrainement improvisé d’un pas rapide sous les regards interrogateurs de la foule. J’attrapais le pauvre jeune homme qui n’avait rien demandé et le plantais au milieu de l’arène et lui prêtais une de mes dagues.

- Tu t’y connais en combat ? Tu accepterais de te battre contre la demoiselle ? Si tu ne sais pas faire je t’apprendrais.

_________________
Couleur de parole : #99ffff
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Têro’fal Edtiun

avatar

Messages : 20
Date d'inscription : 29/07/2015

MessageSujet: Un entrainement et une enquête, la suite   Mer 12 Aoû - 21:33

                Nh’Agtrael était en effervescence ce jour-là. Les rues étaient remplies d’une foule qui allait dans tous les sens, et il était assez difficile de s’y repérer. Au milieu des gens, déambulait un petit être à l’air à la fois banal et différent, à la fois invisible et remarquable.
                Têro’fal était arrivé dans la ville seulement hier matin. Bien que ce ne fût pas la première fois, il n’était pas habitué à la vie dans les zones très urbaines. Il avait l’habitude de sa petite maison au milieu des champs, et non des bâtisses construites en continu dans des ruelles noires de monde. Seulement voilà, s’il voulait gagner un peu d’argent et échapper au moins quelques jours de sa routine familiale, il se devait de prendre des convois qui partaient dans d’autres villes.
 
                Après avoir travaillé du matin jusqu’au soir la veille, Têro’fal était libre d’aller et venir dans la ville pour la journée. Préférant éviter les railleries des autres participants du convoi, il décida d’aller dans la ville, quelque part où il serait tranquille. Mais partout où il pouvait aller, il ne pouvait être seul. Il errait donc ainsi, en évitant de se faire remarquer, et en évitant tout contact avec un étranger.
 
                Puis au détour d’une rue, il commençait à y avoir de l’agitation. Têro’fal entendait comme des bruits de combat, et les habitants commençaient à former une sorte de cercle, apparemment autour de quelqu’un. Têro’fal était plutôt du genre à ne pas faire attention aux événements qui pouvaient sortir de l’ordinaire, mais étrangement, il désirait savoir ce qui se passait. Il entendait en effet des cris de femmes, et pensait qu’une demoiselle était en danger. Même s’il n’était peut-être pas le plus apte à jouer les preux chevaliers, il voulait être sûr qu’il n’y avait pas de blessées.
                Il essaya alors de se frayer un chemin au milieu de la foule, pour espérer apercevoir ce qu’il se passait. Il y parvint non sans mal, et fut surpris de voir entre deux personnes deux femmes qui semblaient en fait combattre.
                Une des deux femmes était rousse, et semblait être une Kel’Til. Elle était à l’aise au combat et semblait plutôt dominer l’autre femme, aux cheveux d’un rouge qu’il n’avait jamais vu auparavant. Têro’fal se demandait comment d’aussi jeunes femmes pouvaient en venir aux mains et de se laisser regarder par des gens qui les jugeraient sans doute. Têro’fal lui-même les jugeait d’ailleurs…
                Il jugeait surtout la rousse. Elle était très agressive et il ne comprenait pas pourquoi elle se battait avec quelqu’un qui était beaucoup moins familier avec ce qui touchait au combat. Lorsqu’elle finit par désarmer son adversaire, il crut qu’elle allait lui trancher la gorge. Puis, elle regarda la foule autour d’elle, telle une criminelle prise en flagrant délit.
                Mais soudainement, c’est le regard de Têro’fal qu’elle croisa. Ce devait être la première fois que quelqu’un le regardait de cette manière, voire l’observait tout court. Il soutint son regard sans trop savoir quoi faire. Peut-être voulait-elle réellement tuer quelqu’un ?
Têro’fal commença à avoir peur au moment où elle s’avança vers lui. Elle marchait d’un pas menaçant et il crut qu’elle avait vraiment décidé de le tuer. Paralysé, il se laissa se faire attraper le poignet, et traîner au milieu de la foule. Elle brandit alors sa dague, le cœur de Têro’fal se mit à battre à une vitesse folle… Mais contrairement à ce à quoi il s’attendait, elle fourra le manche de son arme dans sa main, et lui adressa la parole. Ainsi, elle lui demanda s’il acceptait de se battre contre son adversaire.
 

                Têro’fal ne sut comment réagir. Elle a donc choisi parmi tout le monde le garçon le plus chétif possible pour le ridiculiser devant les spectateurs ? Est-ce qu’il avait l’air de savoir manier les dagues ou ce genre de choses ? Mais il n’eut pas vraiment le loisir de lui poser la question, il devait répondre à la sienne. Mais comme on ne lui posait jamais de question, il ne savait pas quoi dire. Bien sûr, il voulait dire non, le crier, le hurler s’il le fallait, mais il avait trop de peur de la réaction que la jeune femme pouvait avoir s’il osait lui répondre par la négative. Il voulait s’enfuir, mais tout le monde l’observait. Il était complètement paniqué et n’arrivait pas à sortir un mot. Alors il commença à gesticuler de la tête pour essayer de lui faire comprendre son mal-être, d’abord en secouant la tête, puis en la hochant… mais il avait l’impression qu’elle allait tout comprendre de travers. 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jessy Fran

avatar

Messages : 98
Date d'inscription : 26/06/2015
Age : 22

MessageSujet: Re: Un entrainement et une enquête, la suite   Jeu 13 Aoû - 17:30

L’entraînement était épuisant au possible. Si les premières passes avaient été souples et montrant le désire réel de la rousse à m’apprendre, l’entrainement devient rapidement un combat acharné. Elle frappait fort, juste et corrigeait mes fautes, mais rapidement ses rares piques se firent plus assassines, plus méchantes et elle surtout plus rapide. J’avais de plus en plus de mal à répliquer et elle me désarma avec un rictus de colère. Je pris peur rapidement quand elle me regarda et je crus qu’elle allait se jeter sur moi pour me tuer. J’en tombais à terre et reculais à rampant mais elle ne s’intéressa pas à moi et je pût récupérer ma dague et surtout souffler.

Si les premières passes avaient été souples et montrant le désire réel de la rousse à m’apprendre, l’entrainement devient rapidement un combat acharné. Elle me paraissait bizarre depuis que je l’avais rencontré plus tôt dans la journée… Agressive et méchante par moment, et plutôt calme et effacée par d’autres. Impossible de savoir exactement sur quel pied danser avec elle, je plains son futur époux si elle doit se marier un jour… Comme je plainais actuellement le Kelpi qu’elle avait interpellée et qui bougeait dans tous les sens. Il me paraissait plutôt motivé à me combattre… Enfin bon, ça ne pouvait pas être plus dangereux que d’affronter cette rousse en état e rage. Je me redressais et secouais ma crinière rouge exécutant quelques mouvements d’assouplissement, vérifiant que mon pantalon et mon haut en manches longues que j’avais tissés allaient tenir encore longtemps… Et il semblait que cela était le cas. Je me tournais donc vers mon nouvel adversaire en souriant.

-Ne t’inquiète pas, c’est juste un entraînement et je suis bien moins agressive que ma professeur ci-présentes.

J’eus un léger sourire pour l’inviter à me rejoindre au centre du cercle alors que je me remettais en garde.

_________________
Je parle en #cc0000
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Romain Erh’La

avatar

Messages : 97
Date d'inscription : 20/07/2015

MessageSujet: Re: Un entrainement et une enquête, la suite   Jeu 13 Aoû - 21:07

Le jeune homme se retrouvait là, au milieu de tout le monde. Si moi je n’avais pas l’habitude de ce genre de situations, c’était aussi son cas et il gérait la situation encore plus mal que moi. Cela m’énervait au plus haut point. Je lui lançais un regard, surement mauvais, pour lui signifier ma façon de penser. Son air terrorisé me fis hésiter, je ne terrorisais pas les gens ainsi d’habitude. Quelque chose clochait définitivement avec moi.

Je reculais de quelques pas, cherchant à me fondre dans la foule qui s’écarta de moi comme un banc de poisson face à un requin. Tous semblaient me craindre. Pourtant ils restaient là, animaux carnassiers attendant la suite. Leur fallait-il du sang comme j’en avais envie à ce moment ? Peut-être pas. Ils cherchaient surement juste de quoi se distraire de leur routine monotone. Et quoi de mieux qu’un combat de dames puis un frêle jeune homme jeté en pâture à une femme-araignée ? Un combat nu dans la boue ? Peut-être. Mais la donne changeait avec la voix de Jessy. Cette dernière était calme et rassurante. Elle montrait au jeune homme que, contrairement à ce que mes yeux pouvaient dire, elle ne souhaitait pas lui faire de mal. Son geste m’énervait au plus haut point pour une raison que j’ignorais. Je n’étais pas certaine que ça fonctionnerait sur l’oiseau perdu que j’avais emmené au milieu de ce ring humain, mais c’était toujours mieux que ce que je pouvais faire. Son intention était bonne et l’empêcherait peut-être de fuir à toute jambe. Je devais prendre sur moi.


J’inspirais un grand coup, fermais les yeux un instant. Tout le monde eu la décence de s’abstenir de faire des commentaires. Sage décision car échapper à la violence étouffante qui compressait ma gorge n’était pas une mince affaire. Je finis par avancer de nouveau au centre de l’attention, consciente que mon pas était plus léger. Je ne savais si j’avais l’air plus détendue mais je faisais des efforts pour que ce soit le cas. Je m’approchais lentement de l’inconnu que j’avais attrapé et lui tendis une de mes dagues. Je laissais passer quelques secondes afin de calmer ma voix avant de lui dire :

- Je ne sais pas si tu t’y connais en combat. Mais ne t’inquiètes pas elle ne te fera pas de mal. Je vous surveillerais. Je te passe l’une de mes dagues pour que tu l’attaque. Fais-toi confiance et vas-y.


Je m’éloignais de nouveau. J’avais cherché à le rassurer mais aussi à lui empêcher toute tentative de retraite. Ceci dit, vu la foule qui s’amassait autour de nous, il lui serait compliqué de fuir. J’avais toujours envie de faire du mal à quelqu’un mais j’étais trop curieuse et je voulais savoir ce que ça allait donner.

_________________
Couleur de parole : #99ffff
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Têro’fal Edtiun

avatar

Messages : 20
Date d'inscription : 29/07/2015

MessageSujet: Re: Un entrainement et une enquête, la suite   Ven 14 Aoû - 18:15

Têro’fal était pris entre deux situations. D’un côté, son adversaire lui parlait doucement et semblait prête à reprendre son « entraînement ». Têro’fal se sentit vaguement rassuré, mais elle semblait s’étirer et avoir confiance en elle face au gringalet qu’il était.
De l’autre, la jeune femme rousse le regardait d’un air hautain devant son incapacité à gérer la situation. C’était facile pour elle, aussi, elle semblait gérer les combats depuis plusieurs années, tandis que lui n’avait rien connu de tout cela, à part manier les bêches et les pelles. Lorsque la jeune femme aux cheveux rouges s’adressa à lui, il aperçut dans le regard de la Kel’Til une once de fureur. Elle semblait ne pas plaisanter avec la politesse : les combats devaient se faire dans le sang et sans bavardages en tant que prologue.
 
La rousse commença à tourner autour des combattants, comme un vautour attendant que son repas meure sous ses yeux. Elle semblait malgré tout se rendre compte de ses airs menaçants et tentait de rassurer l’assemblée venue assister au match des gladiateurs.
Elle tendit alors à Têro’fal une dague et l’invita à attaquer le premier. L’arme était bien plus lourde et imposante que le couteau qu’il peinait d’habitude à manier. Puis elle se mêla à la foule en lui adressant un petit regard qui lui semblait sarcastique. Il y en avait au moins une qui s’amusait par ici. Au moins, sa mort aura servi à distraire quelques personnes.
Ha ! Il aurait dû rester près du convoi. Il préférait les mots méchants aux gestes violents. Il avait vraiment pensé tomber sur deux pauvres femmes innocentes en venant se fondre dans la population. Même les hommes semblaient plus sympathiques à côté d’elles.

Jetant un dernier regard autour de lui et s’apercevant qu’il n’y avait pour lui aucune issue, Têro’fal fit finalement face à "cheveux rouges". Il aurait voulu parler pour exprimer son malaise, mais aucun mot ne sortait de sa bouche, et devant les regards intéressés des habitants, il décida de ne pas s’exprimer, d’écouter et de sagement mettre en œuvre ce qu’on lui demandait de faire. Il tenta alors de se mettre en position d’attaque. Les quelques ricanements lui indiquèrent que ce n’était pas du grand art, mais au moins il pouvait quelque peu parer si la demoiselle s’impatientait et l’attaquait en premier. Il avança alors d’un pas assuré et commença à brandir la dague en direction de sa nouvelle ennemie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jessy Fran

avatar

Messages : 98
Date d'inscription : 26/06/2015
Age : 22

MessageSujet: Re: Un entrainement et une enquête, la suite   Dim 16 Aoû - 11:03

Doucement, je prenais conscience que nous étions devenus l’attraction de la place. Les gens massés autour de nous faisaient lentement passer des pièces pour exprimer les paris. On entendait des répliques avec plus ou moins de finesses monter de la foule : des « gringalet », « celle aux jolies formes », « le dragon qui leur tourne autour », j’entendis même « la moche » mais impossible de savoir a qui il était adressé. Le bruit des pièces, enjeux des paris, se faisait entendre de plus en plus souvent, ajouté aux cris d’encouragement de la foule. Quand mon adversaire prend sa pose les ricanements enflent et j’entends des répliques fuser.

-Non mais vous avez vu ça ? Quelle pose ridicule !

-Non mais sérieusement, on peut changer ses paris ?

-Chouchous, glaces, boissons fraîches…

-Et là, il dit « je suis Mamadou », c’était donc… Le briquet à Mamadou… Mais si briquet à amadou… Mamadou… Franchement, tu n’as pas d’humour. Elle est très bien cette blague.

J’arrêtais de les écouter pour me reconcentrer sur le combat que je devais livrer. La rousse nous regardait avec cet air effrayant… On aurait dit un fauve. Nous fixant comme si elle souhaitait nous bouffer, un regard hypnotisant, implacable et rempli de rage qu’elle doit certainement garder tapi au fond d’elle-même. J’en tremblerais presque, mais force mon regard à revenir sur mon adversaire qui semble presque plus mal à l’aise que moi. Alors qu’il s’avance, je lui refais un doux sourire et attends que sa dague soit à portée de la mienne pour faire toucher doucement nos deux lames avant de reculer un peu de nouveau. J’attends calmement qu’il lance sa première attaque que j’esquive avant de répliquer lentement d’un coup d’estoc, pour lui laisser le temps de parer ou de dévier ma lame où il veut. Je reste souple sur mes appuis pour pouvoir esquiver de nouveau dès que possible. Le soleil est assez haut et les encouragements fusent dès les premiers sons de lames. Je fais tout pour rester à une vitesse lui permettant de suivre en espérant que cela ne froisse pas trop ma professeur du jour.

_________________
Je parle en #cc0000
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Romain Erh’La

avatar

Messages : 97
Date d'inscription : 20/07/2015

MessageSujet: Re: Un entrainement et une enquête, la suite   Lun 17 Aoû - 0:59

Je regardais les passes que s’échangeaient les deux bretteurs. La médiocrité suintait de tous leurs échanges. Je n’étais pas une combattante au-dessus de lot mais il était évident qu’ils étaient loin d’avoir mes capacités. Ils devraient s’entrainer dur pour un jour obtenir un minimum de capacité pour se défendre. Je ne serais pas toujours là pour protéger cette noblione. C’était d’ailleurs, si je l’avais bien compris, sur elle que la majorité des gens pariaient. Comment pouvaient-ils parier sur quelque chose avec si peu de qualité. J’étais sensée lui apprendre mais avec ces gens autour, ces paris, ce bruit et cette colère, j’étais loin d’être capable d’une quelconque capacité pédagogique.

J’hésitais à agir, devais-je les laisser dans leur état – aussi peu intéressants soit-il – ou devais-je les bousculer pour les faire progresser. Je ne pouvais faire cela sur le jeune que j’avais déniché dans la foule, je risquerais de le faire fuir. J’attendis donc qu’ils aient finit d’échanger quelques passes, le sang battant à tout rompre, l’envie de me battre au corps. J’avançais ensuite, le plus lentement possible, consciente que je faisais peur à tout le monde. J’avais la vague impression qu’au fur et à mesure que j’avançais vers les combattants, l’infernal brouhaha de voix s’estompait. Je ne pouvais cependant en être certaine, mon esprit était tout entier accaparé par l’idée de montrer à ces deux manchots ce qu’était en réalité « croiser le fer ». Je m’arrêtais aux côtés du jeune homme que j’avais enrôlé avec nous. Je sortais ma seconde dague de son fourreau et me mis en garde. Je gardais la pose tout en disant à l’adresse de l’inconnu à mes côtés.

- C’est comme ça qu’il faut se tenir en garde avec une dague.


Je lui laissais quelques instants pour copier la pose. Elle devait très certainement être inconfortable pour un non-initié et il était aisé de se tromper, déplacer un peu trop son pied vers la droite ou lever un peu trop la main, ce qui impliquait une dépense d’énergie inutile. Je repris ensuite la parole, laissant ma voix couler hors de ma bouche comme un ordre froid, presque un murmure à moi-même.

- Maintenant je vais te montrer ce que c’est de vraiment se battre…



Je plongeais mes yeux dans ceux de mon adversaire arachnéenne. Je ne savais pas si elle allait avoir peur mais ce serait peut-être mieux pour elle qu’elle me craigne. Je ne serais pas aussi douce que son précédent adversaire. Ce dernier saurait d’ailleurs un peu mieux comment faire si il me voyait faire. Je laissais quelque secondes à mon adversaire pour qu’elle comprenne ce qu’il allait lui arriver. Le silence semblait total, je n’entendais plus que mon pouls résonner dans mes oreilles puis je me lançais. Les pas qui me rapprochaient de mon ennemie se firent rapidement, réduisant l’écart entre nos deux lames de plus en plus réduit. Elles finirent par s’entrechoquer dans un doux tintement de métal. Je voulais plus de ces bruits mélodieux. Je voulais aussi entendre mon arme croiser les os de ce joli fétu d’araignée. J’accélérais sans scrupule les coups, enchainant estocs et de tailles. Je désarmais rapidement mon adversaire sous le silence lourd de la foule. Enveloppée dans une douce colère qui portait mes coups à merveille.

Cependant, ladite protection de violence ne m’empêcha pas d’entendre les martèlements métalliques des armures et les bruits de tissus des gens autour de nous qui fuyaient. « La garde » répétaient-ils tous comme une litanie à un Dieu quelconque « la garde ». Je les regardais détaler comme des lapins. J’avais envie de les poursuivre, de trouver leurs clapiers et de leur couper les oreilles pour les punir d’avoir interrompu ce combat

_________________
Couleur de parole : #99ffff
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Têro’fal Edtiun

avatar

Messages : 20
Date d'inscription : 29/07/2015

MessageSujet: Un entrainement et une enquête, la suite   Mer 19 Aoû - 10:29

Le combat était plutôt maladroit. L’adversaire de Têro’fal cherchait à le rassurer et ne partait pas dans de grands gestes valeureux qui l’auraient perturbé. Il essayait de suivre le rythme mais commençait déjà à s’essouffler, le stress ne l’aidant pas à gérer ses mouvements physiques. Les spectateurs étaient de plus en plus bruyants et cela ne l’aidait pas à se sentir mieux.
 
La jeune femme aux cheveux rouges était néanmoins assez habile, enfin selon ce qu’en pensait Têro’fal, et elle esquivait facilement les petits coups qu’il essayait de diriger vers elle. Commençant à ressentir de la fatigue, il recula un peu et c’est ce moment-là que la diablesse rousse choisit pour s’avancer vers lui. Elle tentait de cacher sa fureur, mais c’était comme vouloir cacher un mastodonte dans un poulailler.
Au lieu de l’égorger, elle montra à Têro’fal la pose à prendre pour combattre. Il trouvait cette position ridicule, mais apparemment elle ne pouvait l’être plus que celle qu’il avait prise plus tôt. Il tenta alors de la mimer et se plaça maladroitement, mais suffisamment bien, comme elle le lui avait montré.
 
Puis elle se dirigea vers son adversaire. Elles se fusillèrent plus ou moins du regard puis engagèrent la lutte. Le combat était beaucoup plus intense, les coups s’enchaînaient dans des entrechocs violents, et les deux jeunes femmes se déplaçaient dans de grands mouvements hystériques.
Mais il était évident que la rousse dominait de toutes parts, et l’autre peinait à réellement attaquer et se contentait de se défendre ou d’esquiver les coups. Têro’fal se demandait ce qui avait mené ces deux folles à gesticuler de la sorte au beau milieu d’une ville. La foule grondait de plus en plus, mais le tonnerre de cris fit soudain place à la panique.
 
La garde approchait. Tout le monde commençait à plier bagages et à quitter les lieux à toutes jambes. Têro’fal ne comprenait pas trop ce qu’il se passait, et se demandait ce qui amenait la garde dans les parages. Allait-il les punir de se battre au milieu de la foule ? Allait-il aller en prison ?
La dague qu’il tenait encore lui tomba des mains et s’effondra sur le sol. Têro’fal commençait à reculer pour s’enfuir, bien décidé à mettre un terme à cette mascarade à laquelle il ne voulait pas participer. Mais en se retournant, son visage se retrouva face à une grande armure qui serrait les poings et qui lui barrait le passage… 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jessy Fran

avatar

Messages : 98
Date d'inscription : 26/06/2015
Age : 22

MessageSujet: Re: Un entrainement et une enquête, la suite   Mer 19 Aoû - 19:28


Le combat d’entraînement continuait, l’affrontement se fit dans le calme relatif, entre les cris des spectateurs et le léger crissement des lames qui s’entrechoquaient. Un doux sourire flottait sur mes lèvres. Enfin un combat que j’appréciais, simple, calme et avec assez de défis pour rester attentif. Mon collègue victime du dragon roux continuait ses assauts maladroits et je faisais le maximum pour qu’il garde une certaine confiance en lui, essayant de l’aider à progresser. Tout aurait pu magnifiquement se dérouler… Jusqu’à ce que le dragon pointe le bout de son nez.

Avançant à pas lourd vers nous, j’eus un mouvement de recul. J’entendis même certains spectateurs qui étaient persuadés qu’elle allait cracher du feu et je commençais à me demander si elle n’en était pas réellement capable… Elle corrigea la pose de mon adversaire, qui réussit à l’imiter plutôt bien pour un débutant. Et l’enfer arriva… La rousse me jeta un regard digne de Rogbal, qui me glaça le sang… On aurait presque cru que le dieu de la guerre avait trouvé une disciple et lui avait conféré tous ses pouvoirs. Quand elle se jeta sur moi, c’était une bête féroce ! Un monstre de l’extérieur ! J’étais complètement sur la défensive, manquant de hurler de peur à chaque fois que je croisais son regard. Ses coups d’estoc, je parvenais à les éviter, mais ses tailles me causaient de légères blessures… Grâce à la chance et à mes esquives, j’étais encore présentable… Mais si ma robe venait à être coupée…

Soudain, les bruits de pas de la garde arrivant au loin sonna à mes oreilles, les badauds s’enfuirent, même le dragon roux arrêtait ses tentatives de meurtre pour les voir fuir. Mon adversaire plus faible semblait avoir disparu. On me tapa sur l’épaule et je me retournais pour me retrouver nez à nez avec ce Kelpi.

-Mademoiselle Fran… Que faites-vous dehors, seule, sans protections et avec deux personnes armées qui vous tapent dessus ?

Une voix blasée, des cheveux longs et blancs lui tombant sur les épaules, un regard sombre, une armure le protégeant intégralement jusqu’aux ailes. Tenant dans sa main gauche sa lance, au bout de laquelle reposait son casque, et de la droite le pauvre Kelpi apeuré.

-Fillio !! Attend, je t’explique !! Je… Cette rousse et ce gentil Kelpi ont accepté de m’entraîner… Suite aux problèmes que j’ai eus hier…

-Oui… Ce à quoi je vous avais répondu de rester à l’auberge…

-Je… Mais… Je…

-De plus, vous les avez payés n’est-ce pas ?

-Je... Oui… Mais…

-Sur l’argent que vous me devez depuis… Un mois n’est-ce pas ?

-Mais… Je…

-Vous cherchez encore des excuses ?

-Je… Désolée… Tu peux le reposer à terre s’il te plaît ?

J’avais parlé d’une toute petite voix pendant que Fillio posait, avec un long soupire, le jeune homme qui avait accepté de m’entraîner. La garde arrivait et je me faisais gronder par mon garde du corps… Mère allait me taper sur les doigts à mon retour. Je m’inclinais doucement devant le Kelpi.

-Je m’excuse sincèrement qu’il t’a fait peur ! Mon garde du corps à tendance à faire trop dans le zèle.

-Si vous ne fasiez pas autant de connerie aussi…

Je rougissais d’embarras alors que la garde approchait de plus en plus…

-Je… Que fait-on ?

HRP:
 

_________________
Je parle en #cc0000
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Romain Erh’La

avatar

Messages : 97
Date d'inscription : 20/07/2015

MessageSujet: Re: Un entrainement et une enquête, la suite   Mer 19 Aoû - 22:52

Les gens fuyaient, s’échappaient à travers les ruelles comme des poissons ayant trouvé un trou dans un filet. J’avais envie de poursuivre ces lapereaux et de les faire souffrir. Comme ça, pour le plaisir. Je savais que ce n’était pas mon tempérament habituel. Je n’étais pas aussi agressive d’habitude. Et j’avais moins chaud. Je me sentais poisseuse et même le vent frai de pouvait rien pour moi. Il me fallait faire souffrir pour m’aérer. Ce n’était pas normal, ce n’était pas moi.

Je me forçais à rester immobile. Je ne devais pas poursuivre ces couards qui violentaient mes oreilles de leurs bruissements étouffés. Ces derniers furent balayés par le cliquètement de souffrance du métal contre les dalles humides du sol. Je me retournais rapidement, foudroyais du regard l’impertinent qui avait fait tomber ma précieuse dague, douce arme de mort dont j’avais tant besoin. Je me rapprochais à grands pas, récupérais mon arme d’un geste rageur et repartis sans prêter attention à ce qui se passait autour de moi. Qu’un garde tente de m’arrêter et il verrait de quoi est capable une rousse en colère. Ceci dit, je ne me sentais pas réellement en colère. Je ne comprenais pas habituellement ce qui se passait en moi d’habitude mais aujourd’hui c’était particulièrement exceptionnel. Je ne voyais aucune raison pour laquelle j’étais comme ça.

C’est sur ces funestes pensées que je quittais la petite place dans laquelle nous nous battions. Je filais dans les ruelles, cherchant une solution ou du moins la source de la doucereuse brulure de colère qui m’étreignait depuis ce matin. Je tournais à gauche, empruntant une ruelle sordide dans laquelle je marchais sur des immondices sans nom. Je n’étais pas dans cet état au réveil. Je bifurquais à gauche devant un vieil étal de fruits qu’un vendeur à la voix stridente était en train de venter ses maigres fruits. Tout allait bien avant que je n’aille chez la doctoresse pour mes ailes. Je m’arrêtais net devant une boutique défraîchie de tissu. C’était sa faute à elle ! Je fronçais les sourcils et repris mon chemin. Direction : la boutique de cette folle !

Spoiler:
 

_________________
Couleur de parole : #99ffff
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Têro’fal Edtiun

avatar

Messages : 20
Date d'inscription : 29/07/2015

MessageSujet: Un entrainement et une enquête, la suite   Ven 21 Aoû - 13:36

Têro’fal était suspendu dans les airs. Un genre de chevalier l’avait attrapé et le soulevait de sa seule main droite comme un sac de pommes de terre. Il tenait une lance de l’autre, et Têro’fal eut encore l’impression qu’on voulait couper court à son séjour dans la vie. Mais l’homme qui l’empoignait se dirigea d’un pas assuré vers celle qui avait été son adversaire pour plusieurs minutes. On dirait finalement que cette journée n’était pas encore terminée…
 
Le chevalier parvint finalement à la jeune femme qui semblait un peu prise au dépourvu. Lorsqu’elle croisa son regard, une lueur de panique scintilla dans ses yeux et elle commença à dialoguer avec son interlocuteur. Car apparemment ils se connaissaient.
Têro’fal, lui, était paralysé par la peur et l’angoisse et n’arrivait pas à se mouvoir afin d’échapper à l’étreinte de son « ravisseur ». Il baissait les yeux de honte et se sentait pris au piège dans une histoire complètement rocambolesque. Qui était cette jeune femme ? Pourquoi connaissait-elle une personne à l’air si noble et autoritaire ? Têro’fal se sentait comme un rat au milieu de paons.
La jeune femme s’excusait de part et d’autre, complètement anéantie, et fit finalement en sorte que Têro’fal remette ses pieds sur terre. Elle s’inclina devant lui pour s’excuser et pour qu’il pardonne le « zèle » de son garde du corps. Ainsi donc, elle avait un garde du corps ? Têro’fal avait peur maintenant, avait-il combattu une sorte de princesse ou de duchesse sans qu’elle n’en soit autorisée ?
Puis il repensa à la rousse. Il regardait autour de lui, mais il ne vit que des têtes brunes ou blondes. Tout cela, c’était sa faute à elle après tout ! Pourquoi cette folle voulait-elle poignarder une autre, d’abord ?
 

Maintenant, la garde s’approchait et la jeune femme commençait à paniquer de plus belle. Têro’fal ne savait pas s’il devait s’enfuir maintenant que le jeune homme l’avait lâché, mais les soldats venaient de toute part, et il resta prostré à côté des deux jeunes gens qui restaient ses derniers espoirs pour le tirer d’un probable mauvais pas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jessy Fran

avatar

Messages : 98
Date d'inscription : 26/06/2015
Age : 22

MessageSujet: Re: Un entrainement et une enquête, la suite   Sam 22 Aoû - 23:03


Nous étions encerclés par la garde alors que nous n’avions pas fait quelque chose de grave… Enfin, j’espérais. Fillio avait déjà levé les mains en signe de reddition, mais je n’étais pas sûr que cela suffirais. Doucement, ils commencèrent à nous encercler. Je me rapprochais de Fillio et lui chuchotais à l’oreille. Il soupira et j’avais vu à son regard que je regretterai tout ça… Pourtant, ce n’était pas une option que nous nous fassions arrêter. Aussi, je me transformais en petite araignée alors que la garde nous parlait. Je ne faisais pas attention à ce qu’elle nous disait, concentrée sur l’escalade de l’armure du Kel’Ti aux cheveux blancs. Il attrapa mon ancien adversaire et décolla, rapidement suivis par deux gardes. Accrochée comme je le pouvais, espérant que le jeune garçon que Fillio avait attrapé n’était pas sujet au mal de l’air. Des lames d’air passèrent à quelques centimètres de nous et j’entendis Fillio jurer. Passant au-dessus d’un labyrinthe de ruelles, il descendit avant de nous jeter dans un coin discret et de repartir.

Je me relevais et m’époussetai… Nous ne pouvions pas rester ici… La garde aurait bientôt notre signalement… Je redevenais humaine après m’être glissée dans un tonneau. Je ne devais pas être vue avant d’avoir arrangé ma tenue. Je me constituais à la vas vite un semblant de combinaison moulante, ajoutant mon inséparable technique pour cacher ma légère bedaine. Je sortis du tonneau, comme un diable sortant de sa boite et me tournais vers mon vis-à-vis.

-Pardon encore une fois de t’embarquer là-dedans… Je… Je te promets de t’aider à t’en sortir… Maintenant… Évitons de rester là non ?

Je tentais de sortir de mon tonneau, mais ce dernier se mit à pencher et à rouler sur plusieurs mètres avant que je n’arrive à en sortir. Je parviens à me relever difficilement… Et j’entendais des pas de gens en armure… J’attrapais la main du Kelpi et lui souriais alors que je le traînais dans ma fuite.

-Au fait, je m’appelle Jessy, Jessy Fran et toi ?

Finalement, cette journée était amusante par certains côtés.



_________________
Je parle en #cc0000
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Têro’fal Edtiun

avatar

Messages : 20
Date d'inscription : 29/07/2015

MessageSujet: Re: Un entrainement et une enquête, la suite   Lun 24 Aoû - 10:07

Malheureusement, la garde vint rapidement autour de Têro’fal, la jeune femme et son garde du corps. Le apparemment dénommé Fillio tentait de calmer le jeu, mais les soldats semblaient prêts à arrêter n’importe qui sans motif valable. Têro’fal se voyait déjà derrière les barreaux à mourir de faim… Ou pire, on pourrait le faire devenir esclave. C’était une des choses qui pouvait le plus le hanter dans sa vie.
Puis il remarqua que la jeune femme avait disparu. Plus de trace de cheveux rouges. Elle s’était envolée. Comment avait-elle fait ? Elle était à ses côtés il y a seulement quelques instants… Têro’fal se sentit pour le coup plus ou moins abandonné : c’était en partie sa faute s’il était dans cette situation ! Mais d’un autre côté, elle avait tout fait depuis le début pour le rassurer… Et sa présence le réconfortait quelque peu…
Maintenant il était tout seul avec le garde du corps qui tentait tant bien que mal à parlementer. Mais la garde faisait la sourde oreille et commençait à s’approcher.
 
C’est alors que le garde du corps agrippa Têro’fal et commença à fuir. Il passa à travers les soldats d’une rare agilité et s’engouffra dans les ruelles de la ville. Têro’fal était suspendu dans les airs, encore une fois. Mais au moins, il s’éloignait des soldats, c’était le prix du voyage.
Mais l’atterrissage fut rude : il se fit jeter dans un coin perdu, et la garde continua de poursuivre le garde du corps qui prit un autre chemin.
Enfin libéré de cette folie. Têro’fal se releva et essaya de reprendre ses esprits. Il semblait que toute cette histoire était enfin terminée. Mais maintenant, il ne savait pas où il était… Comment allait-il retrouver le convoi ?
 
Soudain, une forme surgit d’un tonneau à côté de Têro’fal. Il sursauta, laissant échapper une exclamation de terreur. Mais ce n’était que la jeune femme aux cheveux rouges. Devait-il être rassuré ? Ou agacé d’encore lui faire face ?
Elle s’excusa à nouveau, et l’incita à la suivre pour quitter ces ruelles sombres. Elle sortit difficilement de son tonneau, et au bruit des armures qui approchaient, elle saisit la main de Têro’fal et ils commencèrent à courir.
 
Entre deux respirations, elle se présenta : Jessy Fran. Elle lui demanda alors son nom.
Il hésita, car il n’était pas du genre à se présenter à n’importe qui. Mais au vu de la situation, il se dit que ça ne pouvait qu’être utile à Jessy. Il se mit alors à rougir, déjà exténué par la course poursuite. Puis il prononça ses premiers mots de la journée :
 
Tê… Têr… Têro’fal…
 
Le prénom suffirait pour l’instant (et il était trop essoufflé pour rajouter autre chose).
 
La course continua quelques minutes. Jessy essayait de les diriger dans une rue où il y aurait plus de monde pour se fondre dans la foule, mais ils ne traversèrent que des ruelles étroites et totalement vides. Le bruit des armures tendait à s’éloigner, mais Têro’fal n’était pas sûr qu’ils savaient où ils pouvaient bien se trouver… L’endroit était vraiment lugubre, et le vent qui soufflait faisait un bruit de maison d’horreur… Le sol était humide, les murs poussiéreux, et de nombreux déchets jonchaient le sol…
 

Soudainement, Têro’fal sentit une présence. Il se retourna, mais ne voyait personne. Il n’y avait pas d’âme qui vive devant eux non plus. Malgré tout, Têro’fal avait un mauvais pressentiment…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jessy Fran

avatar

Messages : 98
Date d'inscription : 26/06/2015
Age : 22

MessageSujet: Re: Un entrainement et une enquête, la suite   Mer 26 Aoû - 17:44


Têro’fal, hein ? Un joli nom, je pensais, un peu compliqué, mais qui avais un doux son à l’oreille. Amusant, oui vraiment amusant. Nous continuâmes de courir avant de ralentir pour reprendre un peu notre souffle, quand Têro’fal se tourna… Avait-il senti quelque chose ? Je dégageais les nombreuses mèches rouges qui me tombaient sur les yeux pour lui poser la question.

-Tu as senti quelque chose ? Ou quelqu’un ? On ferait mieux de ne pas rester ici… Tu viens ?

Je lui tendis doucement ma main en lui relançant un doux sourire… C’était un peu ma faute s’il était entrainé là-dedans, je devais donc me rattraper au plus vite. Surement en lui payant un bon repas… Je n’avais toujours pas goûté aux spécialités de Nh’Agtrael… Surement l’occasion… Et puis un nouvel ami ne fait jamais de mal, peut être pourrait-il m’apprendre des choses que je ne connais pas ? Cela serait fantastique !! Enfin… S’il accepte et s’il me considère toujours comme une amie aussi… Ce qui risque d’être un peu plus compliqué oui... Ben… Pour l’instant, je n'ai rien fait de mal non ? Enfin… Rien qui aurait pu me faire passer pour dangereuse, méchante ou bizarre… Je… Je… Aaaaah, je ne sais pas !!!! Mais… Non, ce n’est pas le moment de penser à autre chose… Quoiqu’une bonne pièce de viande en sa compagnie ne serait pas plus mal… Oh non mon ventre venait juste de gargouiller !!! J’en rougissais à faire pâlir la couleur de mes cheveux. Avait-il entendu ? Je… Raaah, je devais me calmer !! Mettre de l’ordre dans mes pensées !!!

Là… Calme et sérénité !! Jessy, tu devais absolument garder cet état d’esprit pour ton objectif : t’en sortir avec Têro’fal puis aller manger une bonne pièce de viande, avec sa sauce aigre-douce, bien juteuse et tendre… Et sans oublier sa farandole de petits légumes avec un bon vin de Cil’Hage et quelques épices pour remonter les parfums délicats… Et finir avec une glace Chocolat/Agrume/Citron/Pastèque et son immense coulis de chocolat/caramel qui déborde lentement de la coupe…

Raaah, mais fallait rester concentré ma belle !! Car soudain, j’entendais des bruits de pas devant nous et une ombre avançait.

-Je… VOUS… AIS… TROUVEZ !!!

Une voix aigue à en faire éclater du verre, une peur certaine me saisit et dans un dernier effort, je plaçais mon corps en barrage entre le monstre inconnu et l’apeuré Têro’fal à qui j’envoyais un sourire qui se voulait rassurant au milieu de l’angoisse qui pouvait se voir sur mon visage.

-Ça… Ça va aller !

Qui voulais-je convaincre comme ça ?

HRP:
 

_________________
Je parle en #cc0000
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Têro’fal Edtiun

avatar

Messages : 20
Date d'inscription : 29/07/2015

MessageSujet: Un entrainement et une enquête, la suite   Jeu 27 Aoû - 15:20

Jessy réagit tout de suite aux agissements de Têro’fal et ils repartirent. Elle lui prit à nouveau sa main, et elle lui sourit aussi. Il commençait à se sentir mal à l’aise… C’était la première fois qu’il était seul avec une fille, et il se sentait complètement à côté de la plaque… Pourtant ce n’était pas un rendez-vous galant, mais Têro’fal se sentait rougir jusqu’à la pointe des orteils à chacun de ses sourires. Il essayait ainsi de dissimuler son visage pendant qu’ils avançaient, pour ne pas avoir affaire à de mauvaises interprétations…
Mais Jessy semblait totalement perdue dans ses pensées, donc il n’y avait aucune raison pour qu’elle ne remarque quoi que ce soit. On aurait dit qu’elle rêvait debout, tout en courant dans les ruelles désertes. Têro’fal avait presque l’impression que cette situation l’amusait par moments. Mais il tenait plus que tout à ce qu’elle le sorte de ce pétrin.
 
Le pétrin lui rappela soudain que c’était l’heure de manger. Bien qu’il n’était pas gros, Têro’fal tenait à manger ses trois fois par jour. Même si ce n’était que du maigre pain qui pouvait l’attendre au convoi, il se léchait intérieurement les babines en se voyant se délecter de quelque nourriture. C’était aussi apparemment le cas de Jessy dont son ventre gargouillait férocement. Ce qui lui donna encore plus faim.
 
Soudain, Têro’fal entendit des bruits de pas. Jessy freina brusquement et regarda droit devant elle, à la fois surprise et sur ses gardes. Têro’fal vit alors une ombre qui s’approchait… une ombre effrayante qui s’adressa à eux.
 
-          Je… VOUS… AI… TROUVÉ !!!
 
Jessy cria de peur, mais s’interposa néanmoins entre l’individu et Têro’fal. Ce dernier trembla de tout son corps, malgré l’énième sourire que lui lançait Jessy. Il recula d’un pas, mais se prit les pieds dans quelque chose et tomba à la renverse dans une poubelle qui fit un magistral bruit. C’est dans ce moment de faiblesse que le monstre se précipita sur eux.
Il se dirigea droit vers Jessy qui était maintenant debout toute seule et une proie facile. Têro’fal trempait dans les déchets visqueux, et se sentait impuissant. Elle allait être tuée, il devait faire quelque chose.
 
C’est alors qu’un éclair le traversa. Des images de lutte qu’il accomplissait dans un lointain passé. Des combats dont il sortait victorieux, même face aux pires brigands que l’on puisse imaginer.
Un autre regard tint place dans ses yeux : celui de la rage de vaincre. Il se redressa d’un bond, se jeta d’un bond sur le malfrat qui n’était alors plus qu’à deux pas de Jessy, et lui administra un violent coup de poing dans la figure. Malgré sa désorientation, son adversaire lui rendit la pareille d’une force supérieure qui le mit à nouveau à terre (mais cette fois il évita les ordures).
Jessy semblait dépassée par ce qu’il se déroulait sous ses yeux. Elle avait vu le pauvre Têro’fal qui savait à peine tenir une dague dans ses mains, et d’un seul coup, il était devenu un puissant adversaire qui combattait avec bravoure un vil inconnu.
Têro’fal se releva presque immédiatement et se dirigea à nouveau sur son adversaire pour continuer le combat.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jessy Fran

avatar

Messages : 98
Date d'inscription : 26/06/2015
Age : 22

MessageSujet: Re: Un entrainement et une enquête, la suite   Mer 2 Sep - 21:48


Je tremblais de peur. J’allais me faire frapper… Mais rien n’arriva, au contraire, c’était l’inconnu qui se retrouvait à terre, face à Tero’fal qui le regardait avec de la rage dans les yeux. Où était passé le petit être effrayé ? Attendez… C’était un Kelpi, et il devait s’approcher de la vingtaine au vu de son physique. Donc… Les souvenirs de ses parents ? Un père avec un passé de guerrier ? Un meurtrier ou un fier combattant. Il fut repoussé mais reparti au combat.

Un combat effroyable et violent. Effrayant mais fascinant à la fois. Ils se battaient à armes presque égales, mais Têro’fal semblait avoir un léger avantage. Les coups pleuvaient des deux côtés et la peur me saisit… Ce Kelpi, surtout, m’effrayait… Mais en même temps, il ne frappait que l’ennemi… Le combat fut fini au bout d’une dizaine de minutes, l’inconnu tombant au sol, Têro’fal encore debout…

Je tremblais un peu, allait-il me frapper aussi ? Changer de personnalité encore une fois ? Non… Têro’fal est un gentil Kelpi qui n’osera pas me faire de mal… Hein ? Je plaçais mes bras en protection, parlant d’une voix effrayée.

-Tu… Me… Non, ne me frappe pas s’il te plaît… Pitié !!

J’en avais presque les larmes aux yeux.

_________________
Je parle en #cc0000
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Têro’fal Edtiun

avatar

Messages : 20
Date d'inscription : 29/07/2015

MessageSujet: Un entrainement et une enquête, la suite   Ven 4 Sep - 16:02

Le combat fut ardu : l’agresseur était très doué en combat, et Têro’fal, malgré sa frêle domination, n’arrivait pas à s’en débarrasser. Jessy était recluse hébétée dans un coin. Têro’fal ne vit pas la frayeur dans ses yeux, et il continua à frapper de plus en plus fort. Il était complètement emporté dans un monde de violence, de bleus et de sang.
Puis finalement, son adversaire s’effondra sur le sol, victime d’un magistral coup de poing. Têro’fal était épuisé, mais se sentait content. Cela faisait longtemps qu’il n’avait pas ressenti un tel plaisir… Mais quand la dernière fois a-t-elle eu lieu ? Il avait l’impression que cela faisait des années…
 
Il se trouvait maintenant face à Jessy. Il n’était plus sûr de comment il l’avait rencontrée, mais il savait qu’il l’avait rencontrée. Pourtant, il ne put sur l’instant s’empêcher de se méfier, et la fixa d’un regard noir, pour se souvenir des récents événements.
La fatigue du combat et la douleur mentale rendirent Têro’fal très confus, ce qui effraya Jessy qui commençait à le supplier de ne pas lui faire de mal. D’un côté, il aurait bien voulu la frapper pour sa couardise, mais de l’autre, il voulait la serrer dans ses bras et lui murmurer que tout allait bien…
 
C’est cette dernière pensée qui le sortit de sa transe. Il tomba sur les genoux alors qu’il reprenait ses esprits, la tête dans ses mains. Les souvenirs de son père avaient encore pris le dessus. Dans les moments comme celui-là, il devenait une bête sanguinaire et cruelle qui ne pensait plus qu’à son ego. Il aurait pu tuer Jessy s’il n’avait pas réussi à reprendre le contrôle de lui-même. Si elle avait été une inconnue, elle ne serait plus là devant lui, avec un air médusé.
Toujours à terre, il leva la tête et la regarda dans les yeux. Il avait honte du comportement qu’il venait d’avoir. De même, il était couvert de poussière, saignait par endroits… Il n’avait plus rien du petit Kelpi innocent du début de journée. Mais cela leur avait aussi sauvé la vie… Que se serait-il passé si leur agresseur les avait attaqués sans qu’aucun des deux n’agisse ? Il était si heureux que tout aille bien pour elle… Il n’avait jamais ressenti cela avant…
C’est alors qu’il balbutia sans réfléchir :
 
-  Je… Je suis désolé… Je… Tout va bien ? Tu n’as rien ?
 
Il n’était pas sûr qu’elle le pardonne tout de suite, vu son comportement quelque peu étrange… Elle ne devait pas avoir confiance. Il devrait partir tout de suite, sans demander son reste, et la laisser rentrer chez elle pour se remettre de ses émotions, et afin qu’elle enterre le nom de Têro’fal à tout jamais dans sa mémoire.
 

Mais elle n’eut pas le temps de répondre. D’autres bruits de pas retentissaient, et cette fois, ce n’était pas qu’une seule paire, mais plusieurs…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jessy Fran

avatar

Messages : 98
Date d'inscription : 26/06/2015
Age : 22

MessageSujet: Re: Un entrainement et une enquête, la suite   Jeu 10 Sep - 20:48


-Je… Je suis désolé… Je… Tout va bien ? Tu n’as rien ?

Il me regardait, je tremblais encore de peur et reculais encore un peu. Un réflexe, une angoisse, si cela revenait sans prévenir ? Si la mémoire d’un de ses parents reprenait le pouvoir avant que je sois debout ? Je me relevais sans son aide, encore sous le choc, puis je baissais les yeux.

Oui, je me méfiais encore un peu de lui, en même temps, même s’il venait de nous sauver tous les deux, il avait hésité et aurait pu me faire du mal. J’époussetais mes vêtements alors que des bruits de pas indiquaient l’arrivée imminentes de nouvelles personnes. Ne sachant pas s’ils étaient amis ou ennemis, j’étais du parti de fuir aussi, je me rapprochais de lui pour saisir ses doigts du bout des miens et nous partîmes de nouveau dans les ruelles, cherchant à nous fondre dans la foule. Profitant d’un arrêt pour reprendre notre souffle, je me tournais vers Têro’fal.

-Tu m’as fait énormément peur, c’est vrai. Mais tu nous as quand même sauvés… Et pour ça, je te dis merci… Mais, si jamais cela recommence et que tu commets une chose irréparable… Je… Cela dépendra des circonstances évidemment, mais je te promets… Je…

J’étais fatiguée, encore sous le choc et perdue, aussi, je décidais de laisser ma phrase en suspend et détourne le regard pour chercher une nouvelle cachette. J’apercevais soudain une pile de tonneaux avec ce qui semblait un passage derrière, je m’y glissais au plus vite, attendant qu’il me rejoignît.

L’espace était suffisant pour 3 personnes et je parviens à décaler des tonneaux pour me préparer une petite barrière entre nous et en même temps, une sortie en cas de soucis. Alors qu’il me regardait, je lui lançais un regard désolé.

-Je... Désolée… Tu me fais encore un peu peur…

Je me posais sur le sol et attendais doucement, voulant être tranquille. Puis le silence avait finit par me paraitre insupportable, je me remettais à parler, doucement pour que seul le jeune Nur-mellien m’entend.

-D’où viens-tu ?

_________________
Je parle en #cc0000
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Têro’fal Edtiun

avatar

Messages : 20
Date d'inscription : 29/07/2015

MessageSujet: Re: Un entrainement et une enquête, la suite   Sam 12 Sep - 9:44

Jessy prit tout de suite l’initiative de les faire partir, à nouveau. Têro’fal n’avait pas un seul instant pour penser convenablement à tout ce qu’il se passait. De nouveau à l’abri des regards, elle s’adressa à lui. Elle semblait à la fois terrifiée, et à la fois reconnaissante, et ne savait plus que penser de lui à présent. Elle lui fit même comprendre qu’en cas d’éloignement de la raison, elle n’hésiterait pas à commettre l’irréparable pour sa propre défense…
 
Ces dernières paroles furent un choc pour Têro’fal. Il pensait avoir enfin trouvé une amie, quelque part dans ce monde, mais il avait réussi à détruire cette opportunité. Pourquoi ne se contrôlait-il pas à ce point ? Aurait-il vraiment tué Jessy s’il le voulait ?
Entretemps, Jessy avait dégagé des tonneaux afin qu’ils puissent se cacher. Ils s’y glissèrent, mais Jessy se décala légèrement.
 
-          Je… Désolée… Tu me fais encore un peu peur…
 
Têro’fal avait vraiment honte… Il était passé de petit être craintif à criminel redouté aux yeux de la seule fille qui n’eut jamais posé un regard sur lui.
Devait-il partir, pour qu’elle se sente plus en sécurité ? Il ne voulait à tout prix lui faire du mal. Mais s’il se dévoilait dans la ruelle, il se ferait probablement tuer. Mais si c’était uniquement lui qu’on cherchait, cela permettrait à Jessy de s’en tirer. Mais Têro’fal avait plutôt peur de mourir… Il était assez lâche pour prendre le risque qu’ils meurent tous les deux.
Têro’fal tentait de masquer sa gêne en détournant le regard. À ce moment-là, les bruits de pas s’approchèrent. Avec Jessy, ils tremblèrent tous les deux, mais ils passèrent devant les tonneaux sans s’arrêter. Puis ce fut un silence de plomb qui s’abattit sur la scène.
 
Têro’fal voulut parler à Jessy, la rassurer et lui dire qu’il n’était plus un monstre. Mais il avait peur de sa réaction. Soit elle ne le croirait pas, soit elle se jetterait sur lui parce qu’elle en avait peur. De toutes les manières, cela n’amènerait qu’à encore plus de gêne. Alors, il choisit le silence en guise d’excuses.
Ô lâcheté ! Terrible aveu de la faiblesse de l’homme… Toute sa vie, Têro’fal avait tout fait pour mener sa petite vie remplie de son vide quotidien. Il ne se plaignait pas, mais intérieurement voulait autre chose. Il disait ne pas aimer les autres, mais il en avait cruellement besoin. Il se sentait tellement hypocrite qu’il se dit qu’il aurait dû être mort à la naissance. Cela aurait évité la honte de la famille, et le fait qu’une jeune fille qui n’avait rien demandé se retrouve agenouillée dans une ruelle sale et malodorante.
 
Sa complainte silencieuse fut brisée par la douce voix de Jessy…
 
-          D’où viens-tu ?
 
Têro’fal fut surpris par une telle question : après tout ce qu’elle venait de vivre, elle parlait comme s’ils étaient deux amis qui se faisaient connaissance.
 
-          Hein ? Quoi ? Non, je ne crois pas…
 
Il s’enfonçait tellement que c’en était presque drôle. Il aurait voulu s’enterrer six pieds sous terre et qu’on ne le déterre que pour l’enfermer dans un musée et l’étudier comme une espèce du passé. Mais il crut voir Jessy avoir un léger sourire… Était-ce son imagination ? Cela lui redonna un peu de courage et il répondit à la question.
 
-          Je veux dire… Je viens de Zopiet’Liurphe… euh non, Zeriot’Pilhiure (allait-il jamais articuler devant elle ?). Je… suis juste un fils d’agriculteur, c’est tout.
 
Têro’fal trouvait ses paroles ridicules, mais Jessy semblait plus ou moins attentive. Il se sentit un peu rassuré de ne pas être totalement catégorisé comme malfaisant. Il articula alors difficilement :
 
-          Et toi ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jessy Fran

avatar

Messages : 98
Date d'inscription : 26/06/2015
Age : 22

MessageSujet: Re: Un entrainement et une enquête, la suite   Sam 26 Sep - 13:11

-De Zeriot’Pilhiure ?

Je me retourne vers le tonneau qui nous sépare, ma voix est un peu tremblante et méfiante… Mais j’ai envie de lui faire un peu confiance. Après tout, rester bloqué ici est pire si cela se fait de le silence. L'odeur du bois envie mes narines et m'aide à me calmer, j'en parviens à esquisser un sourire léger mais que mon vis-à-vis ne remarque surement pas. Je réussis à reprendre une voix un peu plus assurée.

-Je viens de Lor’fiuj. Je suis une noble de cette ville, je suis venue à Nh'Agtrael pour y déposer une thèse de théologie.

Je pose ma tête contre le tonneau, attendant calmement et laissant le silence reprendre ses droits. Il est angoissant, je ne vois pas Têr’fal et j’ai l’impression qu’il risque encore de changer si je ne lui parle pas.

-Pourquoi un fils de paysan viendrait ici ? Pourquoi es-tu venu ? Une envie de voyage ?

J’ai peur qu’il change encore, mais j’ai encore plus peur de nos poursuivants. J’ai l’impression qu’ils sont dehors à nous épier, nous attendre ou nous chercher. Le silence règne et j’attends lentement sa réponse. Légèrement tremblante, mais je parviens à rester calme. Tout va bien, ce n’était pas Têro’fal, c’était un de ses parents !! Cela est impossible que ce Kelpi, le vrai Têro’fal, puisse me faire du mal… Il semble tellement faible, gentil et timide… Non, il n’oserait pas… Hein ?

_________________
Je parle en #cc0000
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Têro’fal Edtiun

avatar

Messages : 20
Date d'inscription : 29/07/2015

MessageSujet: Un entrainement et une enquête, la suite   Dim 27 Sep - 12:55

Jessy lui répondait d’une voix tremblante… Mais il n’était pas sûr si ce fut plus de peur d’être surprise par les poursuivants plutôt que de lui-même. S’il était à sa place, il ressentirait la même chose. Être coincé entre deux tonneaux miteux pour fuir des assassins et n’avoir pour compagnie qu’un fou qui devenait une autre personne sans crier gare, ça ne ressemblait pas à une conversation dans un salon de thé. Têro’fal ne savait pas si elle était vraiment du genre à boire avec des dames de compagnie, mais il se souvint qu’ils avaient eu affaire à son garde du corps…
Néanmoins il n’eut le besoin de poser la question : elle lui dit qu’elle venait de Lor’fiuj, qu’elle était noble et qu’elle venait dans cette ville pour déposer une thèse.
Têro’fal se vit asséner un coup sur la tête. Elle était donc vraiment une noble. Si ça se trouvait, elle allait le dénoncer une fois qu’ils seraient sortis d’ici, et ferai en sorte qu’on lui coupe la tête pour de bon. Elle avait beau essayé d’être gentille, il avait tenté de la tuer…
 
Mais que diable pouvait faire une jeune femme telle qu’elle au milieu d’une foule à combattre une folle furieuse ? Cela lui semblait tellement insensé qu’il voulut lui dire ses quatre vérités. Pourquoi manier des dagues, pourquoi embarquer le premier garçon voulu dans cette mascarade, pourquoi fuir on ne sait qui, pourquoi tout ça ?
 
Mais aucun son ne sortait de sa bouche. Il avait peur d’empirer la situation, et crier ne ferait que lui confirmer dans sa tête qu’il peut être dangereux. Et ça attirerait aussi leurs ennemis donc non.
C’était elle qui demandait tout plein de choses. Malgré tout, elle arrivait à tenir une petite discussion comme si rien ne se produisait autour d’eux.
Un fils de paysan ? Maintenant qu’il savait qu’elle était noble, il se sentait complètement rabaissé. Comme si un garçon de sa situation pouvait voyager à sa guise… Il s’apprêtait à répondre d’un ton sec, mais il avait peur que les souvenirs de son père le pousse à faire plus. Ce fut alors les souvenirs doux que sa mère avait en mémoire qui lui vinrent à l’esprit, et il répondit d’un ton calme :
 
-          Non, euh… je n’ai pas les moyens de tout ça… je prends juste quelques convois pour gagner quelque sous quand on n’a pas besoin de moi dans les champs, Madame… donc ça m’arrive souvent d’être ailleurs que chez moi…
 
Têro’fal essayait d’être le plus modeste possible devant une dame de la noblesse… Et après tout, cela ne lui déplaisait pas de lui parler gentiment.
 
-          Et toi, vous êtes, euh… une noble ? Je veux dire, tu vas, vous…
 

Il ne savait plus que dire, trop intimidé pour risquer de la blesser ou de l’effrayer… Mais il voulait en savoir plus sur elle. Elle devait avoir une vie beaucoup plus riche que lui, et il préférait qu’elle la raconte, plutôt que lui ne doive conter la sienne…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jessy Fran

avatar

Messages : 98
Date d'inscription : 26/06/2015
Age : 22

MessageSujet: Re: Un entrainement et une enquête, la suite   Sam 3 Oct - 13:41

-Ne m’appelle pas Madame et continue de me tutoyer. Je ne suis pas si vieille !

Le ton est dur. Je n’aime pas l’idée que quelqu’un qui m’a sauvé m’appelle comme ça. Je me réfugie encore un peu dans le silence, puis je me rends compte que j’ai parlé un peu trop durement. Aussi, je me reprends en lui parlant plus doucement.

-Je… Désolée… C’est juste que ça me fait trop bizarre. Appelle-moi Jessy, ça suffira amplement. Et pour te répondre : oui, je suis une noble. Un des enfants de la famille Fran de Lor’fiuj… Enfin, ici ça ne change rien. Je ne suis qu’une touriste, tout comme toi.

Je me mets sur pied et le pose mes bras sur le tonneau en le regardant, esquissant un petit sourire. Il a l’air si fragile en cet instant… Qui aurait pût croire qu’il était capable de tant de prouesses ?

-Ça va un peu mieux… Au fait, il ne t’a pas trop blessé ? Ah et euh… Merci… Et désolé de ma réaction…

Je me suis calmé et je lui tends ma main au-dessus de notre séparateur, un léger sourire, mais une petite méfiance restait cachée dans mon ventre.

-Alors euh… Amis ?

_________________
Je parle en #cc0000
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Têro’fal Edtiun

avatar

Messages : 20
Date d'inscription : 29/07/2015

MessageSujet: Re: Un entrainement et une enquête, la suite   Lun 5 Oct - 18:17

Et boum ! Bombe de remontrances larguée sur petit Têro’fal sans défense. Il ne savait pas trop comment s’y prendre avec les jeunes filles… Elles croient tout de suite qu’on les prend pour des vieilles femmes… Têro’fal avait presque envie de rire, mais elle le prendrait probablement pour un machiste, alors une mauvaise réputation suffisait amplement…
 
Mais très vite, il s’enferma à nouveau dans son angoisse. Elle l’avait presque jeté en disant cela…  Cette ambiance de va-et-vient entre reconnaissance et désapprobation commençait à l’agacer. Et puis, ce n’était pas en restant assis derrière des poubelles qu’il allait la sauver ou quoi que ce soit.
Il prit alors la décision de se mettre à découvert des agresseurs, pour qu’ils le poursuivent et que Jessy puisse s’enfuir, au moins, cela règlerait la question… Mais au moment où il allait se lever, elle s’excusa à nouveau et il fut à nouveau pris de court. Comme il l’avait pu espérer à un moment donné, elle lui donna de plus amples détails sur sa situation : une noble de Lor’fiuj seulement de passage dans la charmante ville de Nh’Agtrael.
 
C’est alors elle qui se lève, visiblement décidée elle aussi à interrompre cette situation. Plutôt confiante, elle se leva et observa Têro’fal de ce regard qui le fit rougir de tout son visage. Soucieux de ne pas le montrer, il se cacha à moitié sa tête dans ses mains, tel un garçon de 7 ans intimidé par une de ses camarades.
 
À sa question de savoir s’il n’était pas trop blessé, il bafouilla un « grhmfg hmmm » indéchiffrable, et après s’être excusée pour la trente troisième fois, elle lui tendit la main.
 
-          Alors euh… Amis ?
 
Bien sûr ! aurait-il voulu répondre sur le coup, mais il se retint. Il avait toujours un peu peur d’elle et l’idée de se séparer était toujours présente dans sa tête. Mais elle était tellement hypnotisante qu’il finit par répondre un petit et naïf :
 
-          Oui, pourquoi pas…
 
Eurf, le « pourquoi pas » n’était peut-être pas (du tout) nécessaire…
 
-          Je veux dire, oui bien sûr !
 
Et il lui sourit comme jamais il n’avait souri à une fille…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jessy Fran

avatar

Messages : 98
Date d'inscription : 26/06/2015
Age : 22

MessageSujet: Re: Un entrainement et une enquête, la suite   Jeu 15 Oct - 14:41

Il a un joli sourire… Un très joli même. J’en rougis un peu sur le coup. Sa main est toute douce et il tremble un peu… C’est mignon. Je continue de tenir sa main en souriant à mon tour.

-Euh… J’entends plus rien… On y va ?

Toujours en tenant sa main je sors doucement de notre cachette et apparemment il n’y a plus de dangers aussi je souris de nouveau et le tire vers le labyrinthe des ruelles, dont j’espère trouver la fin bientôt.

-Avec de la chance on sera bientôt à l’abris Têro ! Je ne serais pas mécontente de pouvoir profiter de la paix de l’auberge un peu… Je pourrais t’offrir un verre ?

Je me retourne pour lui sourire de nouveau mais une autre personne se tiens derrière lui. Par réflexe je hurle et cours dans la direction opposée en tirant toujours mon nouvel ami.

-Comment… comment nous ont-ils retrouvés ? Qui sont ces gens ? Ce n’était pas le même non ?!! Cours, Têro !!! Cours !!!

Et nous repartîmes dans le labyrinthe des ruelles.

_________________
Je parle en #cc0000
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Têro’fal Edtiun

avatar

Messages : 20
Date d'inscription : 29/07/2015

MessageSujet: Un entrainement et une enquête, la suite   Jeu 15 Oct - 16:30

Enfin ! Les choses se passaient à peu près bien à présent. Jessy sourit à Têro’fal à son tour. Il ne savait pas trop si c’était par moquerie, mais qu’importe, il se sentait presque comblé de bonheur (et de soulagement). De plus, il n’y avait plus de trace de personne dans les environs. Ce qui redonna confiance aux deux compagnons qui retrouvèrent un peu le moral.
 
Tout en lui tenant la main, Jessy le dirigea hors de leur cachette et ils commencèrent à marcher. Ils s’engouffrèrent dans les ruelles, mais contrairement à la course-poursuite de tout à l’heure, ils se déplaçaient sans crainte.
Jessy parlait à nouveau, et semblait beaucoup plus sereine. Elle s’adressa même à Têro’fal en lui donnant un surnom ! Têro… Que se passait-il d’un seul coup, sa bonne étoile était au-dessus de sa tête et lui portait chance ? Oulala, c’était presque trop d’un seul coup pour lui… Il avait l’impression qu’il allait en tomber à la renverse…
 
Jessy lui proposait même de lui offrir un verre. Jamais on ne l’avait invité à quoi que ce soit. Cette fois, c’était sûr, le destin l’avait mené vers elle. Elle se retourna et lui sourit à nouveau. Il commença alors à se rapprocher d’elle, mais son sourire se transforma soudainement en expression d’effroi. Sur le moment, il crut qu’elle allait le frapper parce qu’il allait trop loin… Mais à la place, elle hurla, et elle se mit à courir de plus belle, tout en entraînant Têro’fal par la main.
 
Têro’fal mit du temps à réaliser, mais Jessy lui fit comprendre qu’elle avait dû voir quelqu’un… La panique reprit place dans l’esprit de Têro’fal qui fut alors tout embrouillé. Il était en train de vivre l’un des plus beaux moments de sa vie, et il fut presque instantanément gâché par d’autres malfaiteurs. La Terre avait continué de tourner, et la bonne étoile de Têro’fal était maintenant ailleurs qu’au-dessus de lui… Il aurait tant voulu que le temps s’arrête, l’espace d’une minute…
 
Mais il n’avait pas le temps de penser. Lui et Jessy tentaient de trouver une issue pour sortir de ces ruelles infernales, mais aucun moyen de savoir où ils étaient. Un labyrinthe sans fond, sans sortie de secours, rien.
Soudain, quelqu’un apparut en face d’eux à un croisement. Jessy prit alors presque tout de suite l’initiative de bifurquer, mais Têro’fal fut plus long à réagir et rata son virage, de telle façon qu’il lâcha la main de Jessy et se vautra sur le sol à plat ventre. Jessy, surprise, en fut presque déséquilibrée.
Alors qu’elle se retournait pour comprendre ce qu’il venait de se produire, Têro’fal constata une vive douleur à la cheville. Cependant, pour ne pas inquiéter Jessy, il chercha à se relever tant bien que mal… Mais son champ de vision fut obstrué par l’ombre de leur agresseur qui se pencha au-dessus de lui. Et contrairement à l’autre fois, il n’aurait pas le temps de se transformer en super guerrier.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Un entrainement et une enquête, la suite   

Revenir en haut Aller en bas
 
Un entrainement et une enquête, la suite
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Nuage de Minette-Coeur Mélée :2ème entrainement
» Décès « suite à un malaise » du numéro deux de la police dans le Nord-Ouest.
» Une commission d’enquête et de contrôle interne à la BRH du Cap-Haitien.
» Demande de rp d'entrainement avec une personne connaissant le rokushiki
» entrainement jedi

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Nur-Menel :: Partie RP :: Chaîne de montagne Al'ritua :: Partie Centre :: Nh'Agtrael :: Partie Nord-
Sauter vers: