Course-poursuite dans l'inconnu

Nur-Menel

Forum RPG heroic-fantasy
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Course-poursuite dans l'inconnu

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Têro’fal Edtiun

avatar

Messages : 20
Date d'inscription : 29/07/2015

MessageSujet: Course-poursuite dans l'inconnu   Dim 15 Nov - 13:45

Dans un élan de désespoir, Jessy se jeta sur leur agresseur et le frappa au visage. Son geste plein d’attention se perdit contre la face musclée du vilain, qui ne put s’empêcher de rire. Il était évident qu’il était bien pire que les autres qu’ils avaient pu rencontrer, et ce n’était pas une petite gifle qui allait les sortir du pétrin… C’est alors que Jessy lança un courageux (mais naïf) :
 
-          Lai… Laissez-le tranquille !!
 
Son ton manquait de confiance, et elle n’arrivait pas à contrôler ses tremblements… C’est alors que le gros balourd lui flanqua une raclée qui la fit virevolter contre un mur. Elle semblait complètement sonnée. Têro’fal voulut réagir, mais il était figé et pris de panique. Il voulait se redresser, mais la douleur à sa cheville l’empêchait de poser son pied droit. Puis, le truand se détourna de sa victime féminine et se redirigea vers lui.
Têro’fal sentait la mort venir vers lui, prête à le faucher d’un seul coup. Allait-il le tuer, là, comme ça, sans aucune raison ? Il recula, mais trouva bien trop vite un autre mur qui l’empêchait d’aller plus loin… Il était pris au piège.
 
-          HAHAHA ! J’ai reçu l’ordre de vous capturer…
 
Reçu l’ordre ? C’est quoi cette histoire, qui pourrait vouloir les… les enlever ? Peut-être en ont-ils après la fortune de Jessy, ou peut-être veulent-ils les faire devenir esclaves ? Cette perspective fit bondir le cœur de Têro’fal… Étant un Kelpi, il lui serait très difficile de réfuter sa mise en esclavage… À la limite, Jessy pourrait s’en sortir (mais il n’était pas sûr que ce soit aussi simple que cela).
 
-          … Mais avant, je vais vous passer un peu à tabac !
 
Têro’fal ne pouvait plus rien faire, les coups allaient pleuvoir… !
 
-          Jessy, lève-toi, sauve-toi !

Il ne put rien prononcer d’autre, un gigantesque poing de la taille de sa tête s’abattant sur sa mâchoire. Il en fut presque tombé dans les pommes sur le coup (il l’aurait même plutôt souhaité, au lieu de ressentir la douleur…), et se recroquevilla tant bien que mal sur lui-même. Il ne savait pas s’il allait s’en sortir, mais il ne pensait plus qu’à Jessy, qui avait l’occasion de fuir, l’agresseur ne pouvant tabasser deux personnes à la fois. Pourvu qu’elle s’en sorte ! Même s’il devait en mourir…

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jessy Fran

avatar

Messages : 98
Date d'inscription : 26/06/2015
Age : 22

MessageSujet: Re: Course-poursuite dans l'inconnu   Mar 22 Déc - 22:02


Réfléchit Jessy ! Réfléchis au nom des Dieux, je t’en supplie !!! Il va mourir ! Le coup qu’il s’est pris à la mâchoire est affreusement puissant, je me demande comment cela se fait qu’il n’est pas mort… Non ! Ne pense pas à ça ! C’est ton ami… Fuir et demander de l’aide ? Dans cette ville où tu ne connais personne ?! Réfléchis… Il faudrait l’immobiliser… Mais… Mais… Idiote ! Sale gamine !!! Tu peux le faire.

Il continue de tabasser Têro sans se soucier de moi… Mais oui !!! Je me concentre et je me transforme rapidement en petite araignée. Je m’approche des deux corps qui combattent et escalade le malfrat qui nous agresse. Sa tenue rembourrée, typique des gens du nord, ne me laisse que peu de prise, mes huit pattes se coincent dans les poils des peaux de bête qu’il porte. Je dois faire vite, faire vite… Je suis sur son dos et je sens tous ses muscles qui bougent, me faisant tanguer. Je manque de tomber à plus de six reprises. Mais j’atteins enfin son cou, il porte un foulard le petit malin. Je m’aventure donc sur sa joue et le mords au moment où il me file un coup m’éjectant au sol. Je reprends forme humaine en criant de douleur.

-Aaaaah !!!

Mon bras saigne alors que le monstrueux agresseur avance vers moi, ralentissant petit à petit avant de tomber au sol dans une grimace.

-Aaah… Aaah… Têro… On… N’a pas beaucoup de temps… Je l’ai paralysé… On doit partir…

Je ne peux pas me lever seule et la douleur m’empêchera de courir… Je le sens dans ma bedaine… Non… Et si… Mon corset de fils est tombé pareil pour ma tenue… Je ressemble à une tête rousse sur un amas de poils noirs… J’ai tellement honte de moi… Pourquoi maintenant ?!
HRP:
 

_________________
Je parle en #cc0000
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Têro’fal Edtiun

avatar

Messages : 20
Date d'inscription : 29/07/2015

MessageSujet: Re: Course-poursuite dans l'inconnu   Jeu 7 Jan - 16:32

Têro’fal n’était plus sûr de ce qu’il se passait. Un étrange sentiment bouillonnait en lui, mais sa conscience ne parvenait plus vraiment à distinguer les choses. Était-il mort ? On ne doit pas ressentir grand-chose quand on est mort. Mais à moins d’être sûr de l’être, il ne pouvait pas savoir.
Tout ce qu’il parvenait à distinguer, c’était l’image de Jessy. Jessy flottant dans le vent, Jessy dans une verte prairie et heureuse. Il voulut courir, lui prendre la main, sautiller avec elle…
 
Un coup de poing à la figure lui fit reprendre (plus ou moins) ses esprits. Ah oui, cet étrange sentiment bouillonnant, c’était juste la douleur ! Mais oui bien sûr ahaha… En réalité, il n’y avait pas de quoi rire, Têro’fal saignait abondamment du nez et avait reçu des coups partout sur le corps. Et il ne voyait plus Jessy, elle avait dû finir par l’abandonner. D’un côté, c’était ce qu’il voulait, mais il était néanmoins un peu déçu… Tant pis, il allait mourir pour elle, on a connu pire comme mort pour un Kelpi…
 
Mais d’un coup, son agresseur se mit à se tortiller et se frappa à la joue. Enfin, de ce que Têro’fal put comprendre, ça n’avait pas réellement de sens… Surtout que Jessy se téléporta sur la scène en hurlant de douleur… Mais d’où sortait-elle ? Que se passait-il ? Têro’fal cherchait à analyser les événements, mais le temps de se redresser, le cogneur était tombé à terre, et Jessy barbouillait quelque chose entre deux sanglots
 
-          Aah… Têro… Paralysé… Doit par…
 
Têro’fal ne savait pas si son oreille avait été arrachée mais il n’entendait que la moitié de ce qu’elle disait. Mais ce qui l’inquiétait et était sa priorité pour le moment, c’était de s’éloigner de la brute mise K.O. on ne sait comment. Il se releva dans la douleur, sa cheville le harcelant de plus belle, et pris Jessy par son bras qui n’était pas blessé. Sur le coup, il crut toucher un amas de poils… mais ça devait être son imagination, Jessy était là… enfin était-ce vraiment elle ? Elle n’était… euh… plus vraiment la même…
Cependant, la tête de Têro’fal résonnait de douleur et il avait trop mal pour réfléchir. Ils commencèrent à avancer pas à pas pour sortir d’ici. Ils devaient avoir l’air fin, un pauvre type titubant et une jeune fille au bras poilu sanguinolent. Il eut presque envie de rire sur le coup… Mais ça n’était décidemment pas drôle.
 
Le hasard les fit débarquer dans une rue un peu plus large que les autres, et cette fois, avec des passants ! Enfin un peu de civilisation, elle avait beaucoup manqué à Têro’fal… Il se sentait soulagé, mais il ne voulait prendre aucun risque, alors il tourna presque immédiatement à droite et s’engouffra avec Jessy dans le premier bâtiment à peu près potable.
 
C’était un genre de taverne, il y avait du bruit, un peu de monde… au moins ils seraient plus ou moins difficiles à repérer ici. Têro’fal conduisit Jessy à une table au fond de la pièce, et ils s’assirent complètement fourbus par tous les événements. Têro’fal se prit la tête dans ses bras, et s’affala sur la table. Il avait besoin de quelques minutes pour reprendre complètement ses esprits, et ses blessures le lançaient encore de plus belle.
 
Récapitulons. Il était tombé sur deux femmes qui combattaient, qui l’avaient ensuite forcé à les rejoindre, puis il y avait eu un mouvement de panique, il dût alors s’enfuit avec Jessy, et enfin ils se retrouvèrent confrontés à d’horribles personnages dans les ruelles sombres… Quelle journée remplie pour le petit Têro’fal… Ça ne lui arrivait pas souvent…
 
Il releva doucement la tête pour prendre considération de Jessy. Il pensait qu’elle serait plus sereine ici, mais elle semblait plus troublée et gênée qu’autre chose. Elle s’était assise contre le mur, presque sous la table pour dissimuler quelque chose… Têro’fal ne comprenait pas trop pourquoi, mais il voyait comme des poils sortir de partout autour d’elle… Était-elle en réalité un ours des cavernes ? Il n’était plus très rassuré maintenant… Mais elle-même avait l’air plus effrayé que lui, elle n’allait donc probablement pas l’attaquer ou quoi… Et puis, elle devait avoir autre chose en tête, après tous les événements passés…
 
-          Euh… je… euh… tu vas bien ? Je veux dire… il s’en ait fallu d’un poil…
 

… Ce n’était peut-être pas l’expression la plus appropriée sur le coup, mais Têro’fal était tellement perturbé que c’était sorti tout seul… Il commença lui aussi à se cacher sous la table, pour éviter un éventuel regard assassin plein de reproches…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jessy Fran

avatar

Messages : 98
Date d'inscription : 26/06/2015
Age : 22

MessageSujet: Re: Course-poursuite dans l'inconnu   Mer 27 Jan - 20:52

-Fallu d’un poil ? D’UN POIL ?!

Je lui jette un regard débordant de colère, mais il esquive en se glissant sous la table. Petit lâche !!!Je lui jette un regard débordant de colère, mais il esquive en se glissant sous la table. Je vais l’étrangler ! Lui arracher la tête !!! Oh merde… On m’a vu comme ça… J’étais dans la rue avec ma tenue complètement défaite… Je… Je veux mourir tellement j’ai honte !!!

Je laisse ma tête tomber en avant, sur l’amas de poil qui couvre mes genoux, que je ne peux replier complètement… Un plic plic régulier me fait tourner la tête vers mon bras blessé. La toison noire est devenue rouge par endroit. Ma blessure risque de s’infecter. Enfin… Je me sens juste trop las pour y faire plus attention. Mon secret est éventré encore une fois, je viens de détruire l’honneur de ma famille dans une autre Cité-État, j’ai mal, j’ai envie de pleurer. Et je laisse les larmes amères envahir mon visage et se perdre dans ma toison. J’ai glissé jusqu’au sol et les gens autour de nous, regarde notre table étrangement. En même temps, ils doivent voir un Kelpi face à une boule de poils, noir et rouge qui bouge et sanglote… Forcément que nous attirons les regards.

Je relève la tête, mes larmes ont sans doute fait couler tout mon maquillage, je dois être affreuse comme jamais. Mais pourquoi cela se passe comme ça ? J’aurais juste voulu m’entraîner… Visiter… Et repartir, rien de plus. Je regarde Têro qui est au sol lui aussi.

-Pourquoi ? Pourquoi cela se passe mal… Un entraînement tout simple puis un bon repas à la taverne avec un nouvel ami… Ce n’était pas possible ? Hein ? BORDEL DE MERDE !!!

Je crie, mais je m’en fiche, je pleure, mais j’emmerde ceux que ça dérange, j’ai mal, mais j’envoie la douleur loin de mon esprit. Marre de tout ça, je veux juste pleurer !

_________________
Je parle en #cc0000
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Têro’fal Edtiun

avatar

Messages : 20
Date d'inscription : 29/07/2015

MessageSujet: Re: Course-poursuite dans l'inconnu   Dim 7 Fév - 10:38

Jessy ne maîtrisa plus du tout ses nerfs. Elle hurla à la maladroite réplique de Térô’fal. Celui-ci, caché sous la table, ne pouvait voir son visage, mais il devait être marqué par la haine, voire une envie de meurtre. Il eut pour la première fois peur d’elle. Pas qu’elle n’avait pas de raison de s’emporter, mais une femme en colère, ça fait toujours peur (surtout quand elle est couverte de poils). Il hésita à nouveau à fuir, mais tout ce monde autour d’eux l’empêchait de s’y résoudre.
 
Puis il remarqua qu’elle aussi s’était rapprochée du sol, mais elle pleurait toutes les larmes de son corps. Térô’fal n’était pas sûr si c’était à cause de lui, à cause de cette journée, à cause d’elle… Mais il culpabilisait dans toutes les situations. Une noble de son rang devait avoir honte de se retrouver dans un moment pareil… Pour un Kelpi tel que lui-même, cela ne devait être que le quotidien (même s’il n’était pas encore allé jusque-là dans les situations rocambolesques). Mais lui aussi était chamboulé. Que devait-il faire maintenant ? Tout le monde dans la taverne les regardait. En même temps, deux drôles d’individus assis par terre sous leur table au lieu d’être installés sur leurs chaises… Tout cela devait paraître étrange… ou comique.
 
Jessy leva la tête, son visage ruisselant de ses pleurs.
 
-          Pourquoi ? Pourquoi cela se passe mal… Un entraînement tout simple puis un bon repas à la taverne avec un nouvel ami… Ce n’était pas possible ? Hein ? BORDEL DE MERDE !!!
 
La réplique fut violente. Plusieurs ivrognes tournèrent la tête en ricanant, cela devait leur faire un petit divertissement dans leur vie ennuyeuse. Mais cela n’amusait pas Térô’fal. La pauvre Jessy n’avait rien demandé pour en arriver là (bon lui non plus mais il n’était pas sûr qu’il pouvait comparer). Il se rapprocha doucement de Jessy en passant sous la table. Il vit son bras et se souvint qu’elle était blessée. Il n’était pas sûr de pouvoir la guérir de son malaise au milieu de la foule, mais il pouvait au moins tenter de faire quelque chose pour son bras.
 
-          Viens… on devrait faire quelque chose pour cette blessure…
 

Il la releva doucement, elle tenta de faire bonne figure, mais elle semblait très fatiguée et très lasse. Elle se rassit épuisée et déprimée à leur table. Térô’fal pouvait-il juste demander à quelqu’un de la taverne s’ils avaient quelque chose pour la soigner ? Il avait surtout peur de se faire rembarrer, et vu le genre de la population dans l’enceinte du bâtiment, il risquait même d'être jeté dehors à coups de pied au derrière. Il tentait de trouver quelqu’un à l’allure un peu plus rayonnante, mais rien ne semblait réellement briller dans les mentalités de ces gens… Que pouvait-il faire ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jessy Fran

avatar

Messages : 98
Date d'inscription : 26/06/2015
Age : 22

MessageSujet: Re: Course-poursuite dans l'inconnu   Jeu 18 Fév - 7:46

Je laissais Têro me rasseoir. J’étais bien trop choquée pour pouvoir faire quoique ce soit. Ma journée volait en éclats, la honte était sur ma famille pour toujours et je restais là à pleurer comme jamais. Mon bras me lançait, mais je m’en fichais éperdument. Seul comptait mon désespoir et ma tristesse.

-Oui… Peut-être…

Je relevais la tête pour fixer Têro, j’étais une boule de poil noir et rouge. Tremblante, effrayée, blessée et lasse. Il était en face de moi, mais je m’approchais. J’avais besoin de sentir quelqu’un près de moi, aussi, je me mis à côté de lui avant de lui attraper gentiment le bras et de pleurer en posant mon front contre son épaule.

-Pardon…

Un simple mot, tout ce que je pouvais dire. Exprimer la honte et la désolation que je ressentais. Je refuse de le lâcher en continuant de m’excuser en pleurant. Au bout d’un moment, ce qui ressemble à un Liv, s’approche de notre table.

-Elle n'aurait pas besoin de soin la boule de poil ? Je suis médecin.


Je m’accroche encore plus fort à Têro, grimaçant sous la douleur. J’ai peur, je ne veux pas me retrouver seule face à un autre inconnu.

_________________
Je parle en #cc0000
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Course-poursuite dans l'inconnu   

Revenir en haut Aller en bas
 
Course-poursuite dans l'inconnu
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Course poursuite dans les ruelles
» Haïti: un camion plonge dans une rivière, des dizaines de victimes
» ET LA VERITE SORT DU PUIT/SOU MENSONGE DANS GNB CONTRE ATTILA
» haiti dans les annees 50
» Les changements climatiques menacent le tourisme dans les Caraibes

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Nur-Menel :: Partie RP :: Chaîne de montagne Al'ritua :: Partie Centre :: Nh'Agtrael :: Partie Nord-
Sauter vers: